Wolfgang à Tanger : les premières bonnes feuilles...

Publié le par Michel M. Vital-Aêt

 Notre blog mettra en ligne régulièrement des textes inédits ou de "bonnes feuilles" de livres écrits par l'un des Vital-Aêt, écrivains de circonstance ou plus "professionnels" , mais en tous cas toujours passionnés de littérature.

 Aujourd'hui, c'est un extrait de "Wolfgang à Tanger", publié par M.M.Vital-Aêt aux éditions " Mirval"  (épuisé) que nous faisons découvrir.

 Wolfgang est réfugié à Tanger depuis quelques mois, arrivant du Royaume du Wûrtemberg qu'il a dû fuir précipitamment .
il y est accueilli par l'un des rares allemands vivant dans cette ville, dont l'adresse lui avait été communiquée avant son départ : le brillant Wolfgang, universitaire, se retrouve soudain logé dans un bordel tangérois, propriété de cet hanovrien ...:

 "Wolfgang Vital avait trouvé à El Sahidia une sorte d'excitation permanente de l'ensemble de ses facultés personnelles, comme si ce bain tiède des printemps de Tanger avait permis d'éveiller soudain et de mobiliser dans toute sa vigueur l'ensemble des énergies vitales dont il se sentait porteur. "La douceur des jours, l'atmosphère imperceptiblement saline qu'un vent léger véhiculait jusqu'à la villa et dont les corps, le sien et ceux des femmes, semblaient être imbibés( il aimait à savourer sur sa propre peau, d'un mouvement des lèvres et de la langue presque machinal et dérobé à tout regard, cette salinité discrète qu'il goûtait la nuit avec avidité sur le grain sublime des peaux noires durant ses étreintes),l'apaisant balancement presque lascif des branches de tamaris sous lesquelles il passait de longues heures l'après-midi, en lisant, en écrivant : tout concourait au stupéfiant et presqu'irréel état de grâce légère que semblait offrir ce hâvre de tranquillité et de plaisirs. Voilà qui succédait pour lui aux semaines de traque, de furie, de peur qu'ils avaient vécues et dont personne ici n'était en mesure de recevoir le récit."

Bientôt, la suite du récit, sur notre blog: quelques bonnes feuilles pour faire découvrir les charmes d'El-Sahidia où vit désormais Wolfgang ...

Publié dans Littérature

Commenter cet article